Adrian SALLOUM 220x200

Adrian Salloum, timbales

 

Adrian est né en 1984 à Roubaix d'une mère française et d'un père arrivé du Liban en 1979.
A 20 ans, en licence d'histoire à la faculté de Lille III, après une adolescence rythmée par une activité musicale très hétéroclyte (musique populaire, musiques du monde, cultures urbaines, hip-hop, ...), il décide de s'adonner exclusivement à la percussion classique, d'abord à Tourcoing en 2004 dans la classe de Marc Bollen.

Après 1 an et demi, fin 2005, il devient militaire en intégrant la fanfare du 6è régiment du génie d'Angers, en double qualification sapeur démineur / musicien fanfariste. Malgré cela, il continue son cursus musical à Cholet où il obtient son prix de percussions en juin 2006.

A partir de la saison 2006-2007, il devient percussionniste à la musique principale de l'armée de terre. Il se perfectionne à Boulogne-Billancourt avec C.Bredeloup, et par la suite à St Maur avec M.Gastaud, et à Roubaix avec le timbalier de l'orchestre philharmonique de Radio-France, Jean-Claude Gengembre.

Désireux d'explorer les particularités esthétiques des timbales et des orchestres, il s'emploie à aller à la rencontre de personnalités en poste au sein de grands ensembles, en France et à l'étranger, notamment en Allemagne et en Angleterre.

Cela le mènera à certaines rencontres déterminantes, notamment avec Ernst-Wilhelm Hilgers, actuel timbalier du Bayerische Staatsoper à Munich.

Grâce à ce dernier, en 2011, à l'époque timbalier de la Staatskapelle de Berlin, il sera remarqué par Daniel Barenboim, qui lui propose d'intégrer le West-Eastern Divan Orchestra comme timbalier solo.

Le West-Eastern Divan Orchestra est un orchestre fondé par Daniel Barenboim et Edward Saïd basé entre Berlin et Séville. Depuis 1999, il rassemble des musiciens Israëliens, Palestiniens, ainsi que du monde arabe, judéo-chrétien d'orient, islamique et méditérannéen, pour promouvoir le dialogue entre les peuples dont les Etats sont en guerre.

Ces mêmes musiciens sont pour la plupart issus des plus grandes phalanges mondiales telles que le Philharmonique de Berlin, l'orchestre symphonique de la Radio de Bavière, le Metropolitan Opera de New-York, l'Israël Philharmonic ou encore l'Orchestre de Paris.

Les productions et projets de l'orchestre sont nombreux et hétéroclytes. En 2011, il enregistre l'intégrale des symphonies de Beethoven pour decca classic à la Philharmonie de Cologne, et les produit en concerts en Chine, Corée-du-sud, et en Europe.

En 2012, il complète ce même programme par « le marteau sans maître » dirigé par François-Xavier Roth aux Proms de Londres.

En 2013, il crée un nouveau concerto pour Vibraphone, Trompette, Trombone et Orchestre de S.Haddad au KKL de Lucerne et au festspielhaus de Salzburg.

A partir de 2017, il intègrera en parallèle le Pierre Boulez ensemble, initiative de D.Barenboim de faire collaborer les solistes du West-Eastern Divan, de la Staatskapelle de Berlin et d'autres invités prestigieux sur le répertoire du XXe – XXIe siècle, et qui sera également basé à Berlin dans la toute nouvelle Pierre Boulez Saal.

En 2012, il intègre l'ensemble « Le Balcon » dirigé par Maxime Pascal, avec lequel il se produit dans le cadre de la résidence à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet à Paris, et à l'invitation de différents festivals en France et à l'étranger : festivals de St-Denis, folles journées de Nantes, Berlioz - La Côte-St-André, festival de Deauville, Temporada Francia al Mayor (Bogotà – Colombie), ...

En 2013, il fait ses débuts avec « Les Siècles », orchestre dirigé par François-Xavier Roth jouant chaque répertoire sur instruments historiques, sur une série de concerts et enregistrement Stravinsky avec Petrouchka (1911) et Le Sacre du Printemps (1913). Avec cet ensemble unique, il poursuivra une collaboration suivie sur un large répertoire allant de Rameau à Dutilleux et Reich.

Au-delà du West-Eastern Divan Orchestra, de l'ensemble « Le Balcon » et de l'orchestre « Les Siècles », il est régulièrement invité au sein de différents ensembles européens au poste de timbalier solo tels que l'Orchestre de Paris, l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, Staatskapelle Berlin, Teatro alla Scala a Milano, Opera North, Brussels Philharmonic, Qatar Philharmonic, les Solistes Européens du Luxembourg, l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, l'Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, l'Orchestre National des Pays de la Loire, l'Orchestre Symphonique de Mulhouse, l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège, l'Orchestre de chambre de Paris, Royal Flemish Philharmonic, etc.

Ponctuellement, il renforce le pupitre de percussions de l'Orchestre National de France.
Ces pérégrinations au sein de structures très diverses l'ont mené à une succession de rencontres qui ont façonné ses qualités de musicien. De grands chefs d'orchestre tels que Daniel Barenboim, Pierre Boulez, François-Xavier Roth, Kirill Petrenko, Herbert Blomstedt, Mikko Franck, Maxime Pascal, Gianandrea Noseda, Bertrand De Billy, Christoph Eschenbach, Lionel Bringuier, entre autres sont de ceux-là.

Ces nombreux projets l'ont mené à la découverte des plus hauts lieux musicaux tels que Carnegie Hall (New-York), Elbphilharmonie (Hamburg), Musikverein (Vienne), Royal Albert Hall (Londres), KKL (Lucerne), Philharmonie et Konzerthaus (Berlin), Festspielhaus (Salzbourg), Philharmonie Gasteig (Munich), Alte Oper (Francfort), Forbidden city concert hall (Pékin), Seoul Arts Center, Undergroud cultural plaza (Shanghai), Salle Pleyel, Philharmonie (Paris), Teatro Maestranza (Séville), ou encore le Victoria Hall (Genève).

Très interessé par les questions de société, notamment sur le plan des institutions, il est actuellement en 2e année de licence de droit à l'université de Rouen.

 

 


© 2017 Le Balcon