cyrille_dubois bio

Cyrille Dubois, ténor


  Cyrille Dubois, 29 ans, découvre la pratique du chant dès son plus jeune âge en entrant à la maîtrise de Caen à 7 ans (direction Robert Weddle). Pendant ces années, il aborde en tant que sopraniste, un large répertoire tant sacré que profane. Il a pu notamment s’illustrer en tant que soliste dans les Pie Jesu des requiem de Fauré, Duruflé, ou Andrew Llyod Weber, a chanté dans les Chichester Psalms de Bernstein (direction Valerie Fayet)… Il a pu en outre interpréter le rôle de Miles dans “The Turn of the Screw” de Britten à l’Opéra de Lyon. A cette même époque, il a enregistré auprès d’Alain Buet et Hervé Lamy un disque autour des petits motets de Brossard très remarqué par la critique internationale. Après sa mue et des études scientifiques, il reprend le chant au CNR de Caen puis Rennes (classe de Martine Surrais-Deschamps).
  Alors ténor, il découvre le répertoire de l’opéra en intégrant les chœurs de l’Opéra de Rennes (direction Gildas Pungier), qu’il suivra pendant 3 saisons. Admis au CNSMD de Paris (1er nommé) , il se perfectionne dans la classe de Alain Buet dont il est sorti (mention TB). Il s’est alors illustré lors du 21ème concours international de chant de Clermont Ferrand qui lui donne la possibilité de chanter dans “La Cambiale di Matrimonio” de Rossini dans de nombreuses salles françaises.
  Mais la grande passion de Cyrille réside dans le Lied et la Mélodie dont il se fait un émissaire recherché. C’est au contact de Anne Le Bozec et Jeff Cohen pour avec lesquels il s’est produit en récital, qu’il découvre ce répertoire. Il a également pu bénéficier de conseils d’Helmut Deutsch, Anne Grapotte, François Le Roux lors de rencontres ou masterclass. C’est d’ailleurs dans cette catégorie qu’il est remarqué car finaliste du concours Nadia et Lili Boulanger ou plus récemment triple lauréat (Premier Prix, Prix du mécène Bayer, et prix du public) au Concours International de Musique de Chambre de Lyon avec le duo qu’il forme avec le pianiste Tristan Raës (le DUO CONTRASTE).
A l’opéra, on a également pu l’entendre dans “La flûte enchantée” de Mozart (Tamino – Homme d’Arme), “Gianni Schicchi” (Rinuccio – Gherardo) de Puccini, et plus récemment dans “Le viol de Lucrèce” de Britten (Male Chorus), “Les noces de Figaro” (Don Curzio) de Mozart. Aussi a-t’il a pu rencontrer Jeannine Reiss et Nathalie Dessay lors de masterclass.

  Fidèle à sa formation initiale c’est avec beaucoup de plaisir qu’il retrouve occasionnellement les choeurs comme Sequenza 9.3, direction Catherine Simonpietri ; la Maîtrise de Caen, direction Olivier Opdebeck, Les Musiciens du Paradis, direction Alain Buet, les Cris de Paris, direction Geoffroy Jourdain…) et s’est déjà fait l’interprète de nombreux oratorios (messe en Si de Bach, Petite messe solennelle de Rossini, Missa di Gloria de Puccini, Requiem de Mozart, Messie de Haendle, etc…)

  Il est sorti l’été dernier du prestigieux Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris avec lequel il a interprété au cours des 2 dernières années le rôle de Sam Kaplan dans “Street Scene” de Kurt Weil et Gonzalve dans “L’Heure Espagnole” de Ravel, la Resurezione de Haendle (Saint Jean) (direction Paul Agnew) et La Finta Giardiniera de Mozart (Il Contino Belfiore). Il a fait  ses débuts à la très renommée Scala de Milan dans “Les Contes d’Hoffmann” (Nathanaël), oeuvre qu’il a reprise la saison dernière pour ses débuts sur la scène de l’Opéra Bastille. Il a également fait ses début à la Monnaie de Bruxelles dans une création contemporaine de Benoît Mernier: “La Dispute” et au Théâtre des Champs Elysée en remplaçant au pied levé le Conte Almaviva dans le Barbier de Séville de Rossini (dir. Sir R Norrington)
  Parmi ses projets, outre la découverte de répertoires peu connus (le désert de F. David, La Caravane du Caire de Grétry), Les Clairières dans le Ciel de Lili Boulanger à l’amphithéatre Bastille avec Anne Le Bozec on retrouvera Cyrille à l’Opéra dans The Fairy Queen de Purcell , le rôle de Gérald dans Lakmé à St Etienne, Les 4 Valets dans les Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Lyon, Oronte dans Alcina de Haendle, ou Le rôle de Brighella/Maître à Danser dans Ariadne auf Naxos de Strauss à Toulon.

---

site de Cyrille Dubois

 


© 2017 Le Balcon